L'EAU BLANCHE

Sous le rocher de la Bietaz, l’Eau Blanche prend sa source. Elle donnera le nom du Village : Aqua Bianca > Aigueblanche.

Ce ruisseau reçoit le renfort d’une résurgence, vraisemblablement un trop plein de la nappe phréatique au printemps et en début d’été, d’où son nom : l'eau de la st Jean. C’est une eau sulfatée, tuffeuse, qui par son dépôt crée des concrétions sur son passage.

aigue-19.jpg

Le ruisseau traverse tout d’abord le hameau des Moulins où, selon le cadastre sarde de 1729, on pouvait dénombrer 3 moulins à grains, un à noix et un cloutier qui fabriquait des galoches.

Au hameau des Moulins un aqueduc (encore existant aujourd'hui) permettait l’accès au champs. Le cours d'eau, divisé en deux, passait de chaque coté des maisons. Il arrivait au lieu-dit la Cressonnière (actuelle Mairie) pour être enterré pour le passage de la route impériale.

Le ruisseau descend ensuite la rue sur la gauche, où certaines parties du canal existent encore et sont transformées en bacs à fleurs. On y voit également de nombreuses concrétions calcaires.aigue-5.jpg

aigue-8.jpg

Avant de se jeter dans l'Isère, l'Eau Blanche permettait encore d'actionner la baratte de la fruitière communale et une scierie avant d'arriver au moulin.aigue-18.jpg

p1020301.jpg

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.