la fabrication de l'huile de noix

Les noix sont écrasées dans la conche jusqu' a obtenir une pâte homogène .Il faut trouver le bon moment: pas assez écrasés les cerneaux ne rendront pas toute leur huile et trop écrasés une partie de l'huile restera dans la conche.

La pâte obtenue sera placée dans le chaudron  chauffé au feu de bois et brassé en permanence par une hélice, jusqu’à une température d'environ 60 °.

Cette opération sert à supprimé l'humidité qu'il reste dans les noix .et torréfier les noix

Cette étape aussi et très importante et  la surveillance doit être constante. Trop chauffée l'huile sera brulée et inconsommable et pas assez chauffée elle n'aura aucun gout. Lors de notre premier essai nous avons fabriqué de l'huile qui est juste bonne pour traiter les tables et autres parties en bois et huilé les paliers du moulin pour quelques années.

La température est  très difficile à maintenir, le poêle n'ayant pas de système pour réguler son tirage.

La pâte est alors séparée en plusieurs paquets qui sont maintenus par deux toiles croisées. Autrefois en poils de chèvre, elles sont maintenant en synthétique.

Ces paquets sont placés verticalement dans le pressoir, entre des grilles (qui facilitent l’écoulement de l’huile. L’espace libre du pressoir est remplit de calles en bois. Le tout est refermé solidement par un couvercle maintenu par deux coins de bois enfoncés en force.  

Le coin vertical est mis en place et comprimé par le pilon et coule dans un récipient.

. Voir la mécanique du moulin pour plus de détail.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !